Achever la bête blessée

Ce soir à 20h45, l’AS Roma effectuera son premier gros match de la saison en se déplaçant sur le terrain de l’Inter. Un match de bêtes blessés, où la tension devrait être à son maximum, et où le perdant pourrait sombrer dans une crise plus ou moins importante.

L’adversaire du jour

L’équipe de l’Inter a connu un été assez mouvementé. S’il y a eu finalement peu de changements en quantité, leurs transferts ont fait beaucoup de bruit. A commencer côté départ par leur leader technique, Samuel Eto’o. Vivre sans son attaquant vedette ne sera pas chose simple pour une équipe qui a déjà déçu la saison dernière. Et cela sera à Forlan et Zarate d’avoir la lourde tâche de remplacer le camerounais. Pour tout le reste, l’effectif interiste n’a pas du tout échangé, si ce n’est les arrivées des jeunes sud-américains Jonathan et Ricky Alvarez. L’autre départ important est celui de Leonardo, parti dans un rôle de directeur sportif au PSG. Son successeur se nomme Gianluca Gasperini. L’ex-du Genoa adèpte du 3-4-3 connait une adaptation très difficile en lombardie. Suite à des matchs amicaux déjà décevants, les deux défaites face à Palerme et Trabzonspor ont déjà mis le mister dans le rouge, et une défaite ce soir pourrait déjà lui faire montrer la porte de sortie. Avec un public qui l’a déjà lâché, et un président qui lui demande de modifier son schéma de jeu. Un passage en 4-3-3 qui n’a pas changer la donne.

Selon différentes sources, Gasperini pourrait revenir ce soir à son 3-4-3 fétiche, qui ne donne aucune grande garantie. Ils devront surtout jouer ce soir sans plusieurs joueurs cadres. A commencer par Maicon, Cordoba et Chivu en défense, Stankovic, T. Motta et Poli au milieu. Pour la défense à 3 on peut parler de classique, avec les habituels Lucio et Samuel, accompagnés par le jeune Ranocchia. Le milieu à 4 sera composé de Nagatomo et Obi sur les côtés, ainsi que Cambiasso et Zanetti dans l’axe. Devant le trident sera constitué de Forlan et Milito en pointe, soutenu par le hollandais Sneijder. Une équipe qui sur le papier, ne fait pas plus peur que cela, et notamment avec un milieu prenable, qui pourrait être la clé du match.

Du côté de Trigoria

Malgré la défaite face à Cagliari, l’ambiance se montre plus sereine du côté de Trigoria, que son adversaire du soir. En effet Luis Enrique est fortement soutenu par la direction, par ses joueurs, et par une grande partie des tifosi. Un diner organisé par Totti en milieu de semaine a permis aux joueurs de rester soudé et continuer d’apprendre à se connaitre, étant donné les nombreuses arrivées. Côté Roma, tout n’a pas été à jeter concernant le match de dimanche dernier. Certes si la réussite n’a pas été au rendez-vous, la copie rendue par les joueurs a été de bonne facture. Une domination importante, de nombreuses occasions, mais malheureusement le réalisme n’a lui pas été là. Pire c’est Cagliari qui marque à deux reprises complètement contre le cours du jeu. L’AS Roma est en mal de confiance, et cette confiance ne reviendra que part de bons résultats. Et quoi de mieux qu’un déplacement sur le terrain de l’Inter qui est déjà au bord de l’implosion, et qui pourrait en plus permettre de prendre l’ascendant psychologique sur un adversaire direct, en attendant le Napoli-Milan AC de demain.

Cette semaine d’entrainement aura permis à Luis Enrique de récupérer Kjaer et Pizarro. Cependant il faudra attendre encore quelques jours pour Juan, Cicinho et Lamela. La lourde absence de ce match sera Josè Angel, très bon face à Cagliari, son carton rouge sévère le verra manquer donc ce déplacement.a pouvoir compter sur un groupe très élargi pour le premier match de championnat. Le mister espagnol devrait donc réaliser plusieurs changements pour cette rencontre, et à l’heure actuelle un doute par ligne subsiste encore. Outre Stekelenburg, la défense sera composée de Rosi à droite, Taddei à gauche, Burdisso dans l’axe avec soit Heinze ou Kjaer. Au milieu De Rossi et Pjanic ont leur place assurée, pendant que le troisième pourrait être Pizarro, même si Gago et Perrotta sont toujours dans la course. Devant seul Totti a son poste d’assuré, pendant que Borriello a de grandes chances de débuter. La troisième place se joue donc entre Bojan, Osvaldo et Borini.

Par le passé

  • 2010/2011 : Inter 5-3 AS Roma (Simplicio, Vucinic, Loria)
  • 2009/2010 : Inter 1-1 AS Roma (Vucinic)
  • 2008/2009 : Inter 3-3 AS Roma (De Rossi, Riise, Brighi)
  • 2007/2008 : Inter 1-1 AS Roma (Totti)
  • 2006/2007 : Inter 1-3 AS Roma (Perrotta, Totti, Cassetti)
  • 2005/2006 : Inter 2-3 AS Roma (Montella, Totti, Totti)

l’AS Roma possède finalement un bilan tout à fait honorable sur ses 6 derniers sorties face à l’Inter. En effet malgré la lourde défaite l’an passé les giallorossi ont un bilan de 3 nuls et 2 victoires. Avec surtout 14 buts marqués sur ses 6 matchs. On peut donc s’attendre à une nouvelle fois un match avec beaucoup de buts.

Le duel

Maarten STEKELENBURG / Wesley SNEIDJER : Le match des hollandais. Sneijder et Stekelenburg fûrent parti des principaux héros du mondial sud-africain où la hollande alla jusqu’en finale. Le gardien hollandais a connu une adapation assez difficile, en ne se montrant pas décisif sur les rares occasions adverses. Contrairement aux premiers matchs donc il pourrait avoir un travail plus conséquent ce soir, et aura donc à coeur de montrer qu’il fait parti, ou tout proche, du top 5 mondial à ce poste. Et face à lui il aura notamment à faire face à un Sneijder toujours aussi important. Tout proche d’un départ cet été, et parti d’abord du banc de touche, Gasperini a été obligé de remettre le meneur de jeu sur le terrain. En effet Sneijder est une véritable pièce maitresse du jeu de l’Inter, et pourrait être l’homme de la situation.

Les équipes probables

Inter (3-4-3) : Julio Cesar – Lucio, Samuel, Ranocchia – Nagatomo, Cambiasso, Zanetti, Obi – Sneijder – Forlan, Milito.
Roma (4-3-3) : Stekelenburg – Rosi, Burdisso, Kjaer, Taddei – De Rossi, Pizarro, Pjanic – Totti, Bojan, Borriello.

L’arbitre

Le match sera dirigé par Paolo MAZZOLENI. Arbitre qui possède un passif positif avec les deux équipes. En effet l’Inter a fait avec lui 3 victoires et un nul, pendant que l’AS Roma a un bilan de 4 victoires et un nul. Le dernier précédent pour la Roma remonte au déplacement face à la Fiorentina l’an passé finit sur un score de 2-2.