Site AS ROMA

Accrocher le bon wagon

Vendredi à 20h45, l’AS Roma (6e) se déplacera sur le terrain de l’Udinese (4e) pour un des chocs de la 13e journée de Serie A. C’est le début d’un calendrier difficile pour les giallorossi jusqu’à la trêve hivernale mais qui permettra à l’équipe de savoir quel est son réel niveau. En entrée, les hommes de Luis Enrique iront défier un adversaire solide et efficace mené par son buteur Antonio Di Natale.


L’adversaire du jour

En ce début de saison, l’Udinese Calcio semble confirmer sa jolie saison l’an passée où les Frioulans avaient terminé à une belle 4e place soufflant la dernière place qualificative pour la Ligue des Champions aux deux clubs de Rome. Une récompense logique au vue des résultats car les bianconero avaient fait une spécialité de s’imposer contre les grosses écuries. Malheureusement pour eux et le football italien, le club n’a pas réussi accéder à la Champions en s’inclinant au tour préliminaire contre Arsenal malgré une belle résistance et aussi un peu de chance côté anglais. Tombé dans un groupe corsé en Europa League, celui de Rennes, les frioulans sont pour le moment 2e de leur groupe après 4 matchs et bien placés pour se qualifier.

Fidèle à la saison passée, l’entraineur Francesco Guidolin continue d’utiliser avec succès son 3-5-2. Les joueurs ont peu changé, Handanovic est toujours dans les buts, derrière Benatia, Domizzi et le brésilien Danilo qui a remplacé Zapata forment l’axe central de la défense. Sur les côtés coulissent Isla le chilien à droite et Armero le colombien. Au milieu de terrain on retrouve la plupart du temps le ratisseur Asamoah, le relayeur Pinzi et soit Badu (plus défensif) soit Basta (plus offensif) pour les accompagner. Devant, le capitaine Di Natale est incontournable et se relève être une vraie machine à buts avec 8 buts à son actif déjà cette saison et double tenant du titre de capocannoniere de la Serie A. Il est épaulé en attaque par Floro Flores ou le roumain Torje.

Le début de saison de l’Udinese semble conforme à la fin de saison passée. Les bianconeri étaient même leader le week dernier mais une surprenante défaite à Parme (2-0) les a fait retomber à la 4e place. Contrairement à l’an passé, Udinese semble souffrir davantage contre les gros que ce soit en Italie ou en Europe avec des défaites contre Arsenal, Naples ou l’Atletico mais semble plus dominateur contre les petits clubs. Il faut savoir que les frioulans sont intraitables en championnat quand il s’agit de recevoir puisque ils ont remporté leurs 5 matchs à la maison en inscrivant 10 buts et en encaissant un seul, lors de leur dernière réception contre Sienne. Venir s’imposer au Stadio Friuli devrait donc avoir encore plus de saveur pour les giallorossi.


Du côté de Trigoria

Dimanche dernier contre Lecce, la Roma a montré qu’elle pouvait bien jouer mais aussi qu’elle pouvait vendanger et se faire peur dans une rencontre qu’elle a dominé de A à Z. Au classement, voilà la Roma 5e à quelques longueurs d’un quatuor qui semble vouloir prendre la poudre d’escampette. Mais voilà avant la trêve hivernale, les joueurs de Luis Enrique devront affronter 3 des 4 membres de ce quatuor à savoir deux déplacements à Udine et Naples et la réception de la Juventus. Nul doute que ces rendez-vous seront des vrais tests pour les giallorossi, qui selon les résultats de ces rencontres, pourront attaquer l’année 2012 avec des ambitions élevées ou non.

Luis Enrique a livré sa liste de 19 joueurs pour la rencontre. Aux forfaits programmés de Pizarro et Borini sont venus s’ajouter ces derniers jours ceux de Totti, Borriello et Rosi tous blessés. Ces absences peuvent profiter à certains comme Caprari qui refait son retour dans le groupe pour la première fois depuis Roma – Slovan Bratislava. Si Stekelenburg est incontournable dans les buts, Kjaer devrait remplier avec Heinze dans l’axe à moins que le Mister préfère l’expérience de Juan. Angel fera son retour omme arrière gauche tandis qu’à droite, Taddei pourrait profiter de son bon match contre Lecce pour souffler la place à Perrotta et Cassetti. Au milieu, le trident De Rossi – Gago – Pjanic semble devenir incontournable. En attaque, avec les forfaits de Totti, Borriello et Borini, il ne fait guère de doute que Luis Enrique fera de nouveau confiance au trio Lamela, Osvaldo et Bojan.

 

Par le passé

  • 2010/2011 : Udinese 1-2 Roma (Totti x2)
  • 2009/2010 : Udinese 2-1 Roma (De Rossi)
  • 2008/2009 : Udinese 3-1 Roma (Totti)
  • 2007/2008 : Udinese 1-3 Roma (Vucinic, Giuly, Taddei)
  • 2006/2007 : Udinese 0-1 Roma (Ferrari)

Quand les deux équipes s’affrontent ces dernières saisons, une des deux formations s’en sort toujours victorieuse. Normal me direz vous pour des équipes traditionnellement portées vers l’attaque, ce qui explique également les nombreux buts qui ponctuent leurs oppositions au Stadio Friuli.


Le duel

Giampiero PINZI / Miralem PJANIC : Le match des organisateurs. Pinzi est né à Rome, formé à la Lazio mais il rejoint l’Udinese à l’âge de 19 ans pour y passer toute sa carrière hormis un passage au Chievo entre 2008 et 2010. Cette saison, avec le départ d’Alexis Sanchez, l’ancien international (1 sélection en 2005) est monté d’un cran avec un rôle davantage d’organisateur du jeu frioulan. Une nouvelle fonction qui semble lui réussir si on se fie aux résultats du club bianconero. En face il retrouvera le bosnien en provenance de Lyon, Miralem Pjanic. Lui aussi est chargé d’amener le jeu vers l’avant dans l’entrejeu romain et rapidement il a su s’imposer dans le collectif de Luis Enrique avec déjà 5 passes décisives au compteur et un but inscrit, son premier en giallorosso, dimanche dernier face à Lecce.


Les équipes probables

Udinese (3-5-2) : Handanovic – Benatia, Danilo, Domizzi – Basta, Isla, Pinzi, Asamoah, Armero – Floro Flores, Di Natale.

Roma (4-3-3) : Stekelenburg – Taddei, Kjaer, Heinze, Angel – De Rossi, Pjanic, Gago – Lamela, Osvaldo, Bojan.

L’arbitre

Le match sera dirigé par Luca BANTI (36 ans), arbitre en Serie A depuis 2004 et au niveau international depuis 2009. Il a arbitré 10 fois la Roma en championnat dans sa carrière pour un bilan de 7 victoires giallorossi, 2 matchs nuls et une seule défaite en avril 2009 à la Fiorentina (4-1).Il n’a pas encore arbitré la Roma cette année mais a dirigé Milan-Udinese (1-1). Son dernier coup de sifflet avec les giallorossi remonte en mai dernier quand les hommes de Montella l’avaient emporté 3-1 à domicile contre la Sampdoria.