Site AS ROMA

A Verone pour le dernier déplacement en 2012

La qualification pour le 1/4 de coupe d’Italie assurée, l’AS Roma doit maintenant se remettre à penser au championnat, avec le dernier déplacement de l’année civile chez le Chievo Verone. Un match dont l’objectif sera de chercher une 6ème victoire consécutive et recoller définitivement au places qualificatives à la Champions League. Zeman pourra compter sur un effectif en grand complet.


Du côté de Trigoria

L’équipe du Chievo Verone peut-elle stopper la superbe dynamique positive de la Roma ? Quand on pose la question de la sorte cela parait difficile à penser. 5 victoires consécutives, 13 buts marqués et seulement 3 encaissés. La sérénité semble de retour dans le vestiaire et dans l’environnement giallorosso. Les joueurs haussent petit à petit le niveau de jeu vers le haut pour offrir une concurrence saine et compétitive au mister Zeman. S’il semble avoir trouvé une défense stable et solide, la concurrence au milieu et devant permettra au boemo de gérer au mieux son groupe sur la durée pour en obtenir le rendement maximal. Le but est donc à la confirmation, où les giallorossi ont inscrit 10 buts en 3 matchs. Une victoire à Verone permettra d’aborder la réception du Milan (dernier match de l’année civile) de la meilleure des façons, et de peut-être passer les fêtes de noël dans la peau du 3ème de Série A, synonyme de Champions League.

Zdenek Zeman pourra compter, de nouveau, sur un groupe au grand complet. En effet aucun absent ne manque à l’appel. Seuls certains joueurs sont de nouveau écartés par choix techniques comme Nego, Guberti et Julio Sergio.

L’équipe devrait être composée ainsi : Goicoechea gardera la cage giallorossa, tandis que sa défense devrait être constituée de gauche à droite de Bazlaretti, Castan, Marquinhos et Piris. Au milieu De Rossi  retrouvera sa place de milieu axial, avec Bradley et Florenzi ses côtés. Destro occupera l’axe de l’attaque, Totti sera à gauche et Pjanic sera en charge du flanc droit.


L’adversaire du jour

Le Chievo a modifié une partie importante de son ossature lors de ce mercato. Si les gialloblu ont su conserver des joueurs clés comme Sorrentino, Frey, Luciano, Thereau ou Pellisier, de nombreux départs ont déstabilisés un groupe qui se montrait d’une certaine solidité. Exit Bradley, Sammarco, Acerbi ou Uribe.  Des arrivées auront cependant permis d’assurer la pérénité du club avec Guana, Granoche, Rigoni, Di Michele Samassa, et le giallorosso/roumain Stoian.

Le début de saison du Chievo a été catastrophique. Malgré une victoire face à Bologne en préambule, s’en est suivi une période de 5 défaites consécutives, qui a coûté le poste de de Di Carlo, et qui fût remplacé par Corini. L’effet aura été plutôt positif, puisque si son successeur a pris 3 points sur 18 possibles, l’ex-joueur de Palerme a obtenu 15 points sur 24 possibles. L’effet choc psychologique a donc pleinement marché. Les deux derniers matchs, avec 2 victoires face au Genoa et Cagliari ont permis au club de Verone de faire le trou sur les équipes de la zone rouge. Cependant les gialloblu ont encore un peu de mal face aux « gros » avec 3 défaites contre Naples, le Milan et Catane. Le parcours à domicile es tout de même plus encourageant avec 3 victoires, 3 nuls et seulement 2 défaites, face à la Lazio et l’Inter. Le Chievo n’a pu perdu chez lui depuis le 30 septembre, et s’en est suivi 5 matchs sans défaite avec 2 victoires et 3 nuls. Mais la défaite face à la Reggina, à la maison, en Coupe d’Italie a un peu fait retomber l’euphorie.

L’équipe sera composée demain de Sorrentino dans la cage; La défense à 4 sera constituée de Sardo, Dainelli, Andreolli, Dramé. Le milieu à 3 sera lui dirigé par Guana,Rigoni e Cofie. Hetemaj soutiendra le duo d’ataque composé de Thereau et Paloschi.


Les clés du match

Le Chievo s’appuie sur un bloc équipe solide et compact. Une défense à 4, avec 3 milieux plutôt défensifs juste devant. Il ne sera donc pas facile de trouver des espaces, et la Roma devra (comme dernièrement) savoir lancer des contres rapides. Le petit Hetemaj, en position d’électron libre, sera à surveiller de prêt. Ce dernier sera le premier à alimenter son duo d’attaque en bons ballons, composé du français Thereau et du jeune italien Paloschi, en grande forme. Des attaquants à qui il ne faut pas 10 occasions pour marquer, et qui seront à ne pas sous-estimer. La Roma devra également essayer d’écarter au maximum le jeu sur les côtés.


Les dernières confrontations

2001/2002: Chievo-Roma 0-3 (Emerson, Samuel, Tommasi)
2002/2003: Chievo-Roma 0-0
2003/2004: Chievo-Roma 0-3 (Totti, Mancini, Cassano)
2004/2005: Chievo-Roma 2-2 (Montella, Montella)
2005/2006: Chievo-Roma 4-4 (De Rossi x2, Mancini, Taddei)
2006/2007: Chievo-Roma 2-2 (Totti x2)
2008/2009: Chievo-Roma 0-1 (Menez)
2009/2010: Chievo-Roma 0-2 (Vucinic, De Rossi)
2010/2011: Chievo-Roma 2-2 (Simplicio, Simplicio)
2011/2012: Chievo-Roma 0-0

Le terrain du Chievo est un terrain ami, puisque l’AS Roma n’y a pas perdu une seule fois de ses 10 dernières années. Cependant le bilan est peu glorieux puisqu’on y retrouve seulement 4 victoires et surtout 6 matchs nuls, dont 2 sur ces 2 dernières années. A noter que sur les 8 dernières confrontations, on retrouve 3 buts de Totti mais également de De Rossi.

 

Le duel du match

Marcos Marquinhos / Marco Andreolli: Un duel de leaders en défense centrale. Ces deux joueurs ont comme point commun d’avoir porté le maillot giallorosso à leur jeune âge, mais pas avec la même réussite, malgré qu’ils soient chacun considéré comme des grands talents. Transféré à Rome dans le cadre du départ de Chivu à l’Inter, Andreolli n’aura pas un temps de jeu très élevé, barré par la paire Mexes-Juan notamment. En effet il n’aura joué que 14 rencontres, avec 1 but marqué. N’arrivant pas à s’imposer, il quitte définitivement le club lors de l’été 2010, pour enfin montrer son potentiel du côté du Chievo, avec dans un coin de sa tête un possible retour à l’Inter. Marquinhos est lui arrivé à Rome à seulement 18 ans, alors qu’il était remplaçant au Corinthians. Courte période d’adaptation, puis Marcos s’impose comme un titulaire indiscutable de la charnière centrale. Demain il disputera déjà son 13ème match avec la Louve, avec un but qui aurait du lui être accordé samedi dernier face à la Fiorentina. Il a d’ailleurs été élu dans la meilleure équipe U21 de Série A.

L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Mr Mauro Bergonzi. Cet arbitre a dirigé à 10 reprises l’AS Roma pour un bilan de 6 victoires, 1 nul et 3 défaites. La seule fois où il a arbitré la Louve cette saison fût lors de la victoire 3-1 sur le terrain de l’Inter. Dans les matchs perdus on retrouve une défaite sur le terrain de la Juventus (4-0) et à domicile face à la Lazio (2-1) et Naples (2-0). Attention à cet arbitre qui a la réputation d’avoir la gachette facile en terme de carton. Il a notamment expulsé Osvaldo contre l’Inter en ce début de saison.

Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
Goicoechea
Piris-Marquinhos-Romagnoli-Balzarzetti

Bradley-De Rossi-Florenzi
Pjanic-Destro-Totti

Remplaçants: Lobont, Stekelenburg, Burdisso, Castan, Dodo, Perrotta, Tachtsdis, Lamela, Marquinho, Nico Lopez, Osvaldo.
Blessé: Taddei
Choix technique: Nego, Guberti, Julio Sergio

Chievo (4-3-1-2): Sorrentino; Sardo, Dainelli, Andreolli, Dramé; Guana, Rigoni, Cofie; Hetemaj; Thereau, Paloschi.