Site AS ROMA

A la croisée des chemins

Suite à la déconvenue inattendue contre Bologne, l’AS Roma retrouve le chemin de la compétition, avec un déplacement périlleux sur le terrain (sans public) de Cagliari. Un match d’autant plus difficile qu’il se fera sans de nombreux cadres, et servira de révélateur pour ce jeune et talentueux groupe de Zeman. Peu importe le résultat, ce match sera probablement le premier véritable tournant de la saison.

La forme du moment

Il devient difficile d’analyser objectivement le début de saison de l’AS Roma. Un premier match avec peu de beau jeu, mais finalement un point pris face à Catane. Un match référence effectué face à l’Inter, et à la clé une victoire 3-1. Puis, probablement la plus belle mi-temps de l’ère Zdenek Zeman face à Bologne, suivi d’un véritable black-out, amenant la première défaite depuis le mois de juillet. Un match donc plein de paradoxe.

Il faudra en plus se relever par la jeunesse, et se priver de nombreux cadres. Intéressant depuis le début de saison, Florenzi et Tachtsidis devront continuer de s’affirmer à ce niveau, tandis que l’on attend un Pjanic taille patron pour prendre le jeu à son compte. Devant cela n’est pas mieux, puisque Destro sera le plus expérimenté du trident du haut de ses 21 ans. Nico Lopez connaîtra lui probablement sa première titularisation de la saison. Il faudra donc confirmer les très belles choses montrées face à l’Inter et Bologne, tout en étant concentré pendant 90 minutes pour aller chercher ces 3 points si fondamentaux.

Il y aura quelques absents dans le groupe convoqué par Zeman : Dodô, De Rossi, Bradley, Lobont, Totti et Osvaldo sont forfaits. Certains joueurs sont de nouveau écartés par choix techniques comme Nego, Guberti et Julio Sergio. Mauro Goicechea est de nouveau dans le groupe, comme le jeune Jonatan Lucca. On signalera la première convocation pour Perrotta.

L’équipe devrait être composée ainsi : Stekelenburg gardera la cage giallorossa, tandis que sa défense devrait être constituée de gauche à droite de Balzaretti, Castan, Burdisso et Piris. Au milieu Pjanic sera probablement associé aux deux « jeunes » Florenzi et Tachtsidis. En attaque, Destro occupera l’axe de l’attaque, Nico Lopez sera à gauche et Lamela sera en charge du flanc droit.

L’adversaire du jour

Le début de saison de Cagliari est probablement loin des attentes de son président Cellino. Et pourtant le mercato s’est avéré plutôt ambitieux, en conservant notamment son international Davide Astori. C’est en effet une équipe qui a peu bougé, et qui garde une certaine stabilité avec la base de la saison dernière. On peut notamment compter sur un milieu expérimenté et intéressant avec Conti (fils de Bruno) Nainggolan ou encore Cossu. Elle peut compter sur des attaquants dynamiques et efficace comme Nené, Thiago Ribeiro ou encore Ibarbo mais surtout Pinilla. Il ne faudra pas oublier le petit Sau (élève de Zeman), vice-meilleur buteur de la Série B l’an passé. On notera cependant deux départs importants concernant la défense, avec Canini qui a rejoint le Genoa, et Agostini le Torino.

Cagliari n’a donc pas encore gagné la moindre rencontre. Les sardes ont commencé par une défaite, 2-0, sur le terrain du Genoa. Avant d’enchaîner par deux matchs nuls, face à l’Atalanta sur son terrain, puis à Palerme. Il faut d’ailleurs signaler que Cagliari jouera son second match à domicile, sans public, pour cause de travaux pas encore aux normes.

L’équipe sera composée demain d’Agazzi dans les buts ; la défense sera constituée de gauche à droite de Pisano, Astori, Rossettini et Perico. Au milieu le trio axial sera composé d’Ekdal, Conti et Nainggolan. La pointe Pinilla devrait être soutenu par Thiago Ribeiro et Ibarbo.

Les clés du match

La clé du match pourrait venir une nouvelle fois de la bataille du milieu de terrain à 3. Ekdal-Conti-Nainggolan VS Pjanic-Tachtsidis-Florenzi. Un mix de chaque côté de vivacité, technique et puissance. Celui qui prendra le dessus de cette bataille fera probablement un pas important. Il faudra cependant faire très attention au trident d’attaque de Cagliari, pétri de talent. On connaît maintenant depuis plusieurs saisons le buteur Pinilla, mais un peu moins Ibarbo, capable de faire la différence à tout moment. La défense des rossoblu semble être la seule « non-certitude » des Sardes, puisque remaniée à 50% cet été. En effet les vifs Lopez et Lamela pourraient profiter de certaines largesses.


Les dernières confrontations

2002-2003: Cagliari 4-2 AS Roma (Juan et Borini)
2003-2004: Cagliari 5-1 AS Roma (De Rossi)

2004-2005: Cagliari 2-2 AS Roma (Pizarro et Perrotta)
2008-2009: Cagliari 2-2 AS Roma (Totti et Perrotta)
2009-2010: Cagliari 1-1 AS Roma (Totti)
2010-2011: Cagliari 3-2 AS Roma (Totti et Totti)
2011-2012: Cagliari 0-0 AS Roma

L’AS Roma réussit tellement mal sur le terrain de Cagliari, que nous n’avons même pas réussi à trouver trace de la dernière victoire giallorossa là-bas. En effet sur les 10 dernières confrontations le bilan en faveur des sardes est de 6 victoires, 4 matchs nuls et 0 défaite. Autant dire que la Roma arrive devant une montagne.

Le duel du match

Leandro Castan / Davide Astori: Le duel des patrons de la défense, mais aussi un destin un peu croisé. En effet Castan et Astori aurait pu se retrouver coéquipiers cette saison. Cependant demain ils seront adversaires. Castan réalise pour le moment un excellent début de saison, confirmant ses prestations du Corinthians, et montrant qu’il n’a pas besoin de période d’aptation. En effet le défenseur brésilien a lors des 3 premiers matchs été cité parmi les meilleurs joueurs. Astori de son côté est clairement la valeur ajoutée de cette équipe sarde, à tel point qu’on peut légitimement se demander pourquoi n’est-il pas partir sous d’autres cieux cet été. Il faudra également suivre de près leur duel respectif avec l’attaquant de pointe adverse : Destro d’un côté et Pinilla de l’autre. Face à deux tridents d’attaque vifs et explosifs, ces deux solides défenseurs centraux devront se montrer souverains aux abords de leur propre surface de réparation pour éviter toute déconvenue.


L’arbitre du match

L’arbitre de la rencontre sera Antonio Giannoccaro. Cet arbitre a arbitré quatre fois la Roma pour autant de victoires. Dont la dernière fois, l’an passé, avec une victoire 1-0 face au Genoa à l’Olimpico. Il a arbitré 9 fois Cagliari, pour 5 victoires, 3 nuls et 1 défaite.


Les équipes probables

AS Roma (4-3-3):
Stekelenburg
Piris-Burdisso-Castan-Balzaretti
Pjanic-Tachtsidis-Florenzi
Lamela-Destro-Nico Lopez

Remplaçants: Goicoechea, Marquinhos, Romagnoli, Taddei, Lucca, Marquinho, Perrotta, Tallo.
Blessé(s): Dodô, Bradley, De Rossi, Lobont, Osvaldo, Totti.
Choix technique: Nego, Guberti, Julio Sergio.

Cagliari (4-3-1-2): Agazzi ; Perrico, Rossettini, Astori, Pisano; Ekdal, Conti, Nainggolan; Thiago Ribeiro, Pinilla, Ibarbo.