Site AS ROMA

5 buts et 3 points : l’addition svp !

A l’horaire du repas l’AS Roma a fait le travail en l’emportant sur le score de 5-2, face à une faible équipe de Novare (qui restait tout de même sur deux victoires et un nul). S’il reste encore beaucoup de choses à régler, cette victoire pourrait lancer un nouvel élan pour la fin de saison.

Luis Enrique nous avait concoctés quelques surprises, comme la titularisation de Bojan au lieu de Lamela, ou encore un milieu Gago-Simplicio-Marquinho inédit à cause de la blessure de dernière minute de Pjanic. Comme souvent l’AS Roma prend le début de match du bon pied, et se crée les première occasions. Simplicio déclenche les hostilités avec une frappe lointaine après 38 secondes, mais largement au dessus. L’occasion la plus franche arrivera à la 7ème minute, quand Bojan trouve d’une balle piquet Osvaldo seul au second poteau. L’italo-argentin contrôle de la poitrine et frappe, mais trop croisée. Malgré cela, Caracciolo se montre dangereux sur les quelques ballons qu’ils touchent. Tout d’abord sur une action solitaire bien stoppé par Stekelenburg à la 12ème minute. Mais le coup qui viendra glacer l’Olimpico arrivera à la 17ème minute. Sur un centre apriori anodin, Caraccioli devance De Rossi dans les airs et trompe de la tête le gardien hollandais, qui ne peut rien. Heureusement la réaction ne se fera pas attendre. A la 25ème minute, Osvaldo déborde côté droit et réalise un beau centre du pied gauche : Marquinho arrive lancé et égalise, pour son premier but en giallorosso. La Roma n’aura pas eu le temps de se faire peur et peu repartir de l’avant. On est même tout proche du second but à la 29ème minute, quand le gardien de Novare doit relâcher le ballon devant Osvaldo, à la limite de la surface. Totti suit, mais ne peut se mettre en position de tir. Ce n’est que parti remise. Puisqu’à la 34ème minute, sur un corner de Totti, Osvaldo trompe lui aussi de la tête Ujkani. Il s’agit du 10ème but de la saison pour l’ex-joueur de l’Espanyol. Ce dernier est même tout proche du break à la 38ème minute. Profitant d’un beau centre de Josè Angel, Osvaldo voit sa tête finir sa trajectoire sur la barre transversale. Le score en restera là à la mi-temps.

Au retour des vestiaires Ujkani, blessé à la main, laisse sa place au vétéran Fontana. A la 48ème minute, c’est encore Caracciolo qui met la misère à De Rossi, mais Stekelenburg anticipe bien. C’est même la Roma qui en profitera pour assurer son avance, à la 55ème minute. Suite à un bon travail de Marquinho, Simplicio récupère la balle et envoie une feuille morte par dessus Fontana. 3-1. Plus rien ne semble pouvoir arriver. Toucher quelques minutes plus tard à la cuisse, Simplicio cède sa place à Perrotta, que l’on ne voyait plus depuis un moment. Le score sera encore plus large à la 62ème minute. Marquinho, auteur d’une excellente prestation, lance Bojan côté droit. Le petit espagnol repique vers l’axe et arrive à tromper le gardien d’une frappe croisée. Un but qu’il fête en montrant un t-shirt de soutien à Abidal. La minute suivante, sous l’ovation du public et de ses coéquipiers, il cède sa place à Lamela. Cependant, dans le quart d’heure qui suit les giallorossi se relâchent et concèdent des occasions. La bonne arrive à la 77ème minute. Taddei manque sa passe et envoie le ballon dans les pieds de Caracciolo. Ce dernier décalle Morimoto qui glisse le ballon sous Stekelenburg. 3 minutes plus tard la Roma est tout proche de recreuser l’écart, sur une mauvaise sortie de Fontana. Lamela récupère le ballon, élimine un défenseur, et tente de conclure dans le but vide, mais un défenseur la stoppe sur sa ligne. Marquinho sera lui proche du doublé, sur un beau centre de Josè Angel, mais le brésilien voit sa tête repoussée par le gardien. Le coup de grâce arrivera des pieds de Lamela, bien servi par Osvaldo à la 92ème minute, qui trompe Fontana côté opposée.

Si tout n’est pas encore bien huilé, c’est une victoire qui permet de remonter petit à petit au classement, tout en continuant à rêver. La victoire sera de nouveau obligatoire sur le terrain de Lecce samedi prochain. Avant de disputer une première finale face à l’Udinese, à l’Olimpico, le mercredi suivant.