4 anciens joueurs de l’AS Roma parlent du difficile moment giallorosso

0
380

4 ex-joueurs de l’AS Roma se sont exprimés sur les radios romaines au sujet du difficile moment giallorosso :

Giuseppe Giannini (CentroSuonoSport): « Le match contre Bologne a été mauvais. Fonseca a parlé de peur et cela est synonyme du peu de personnalité. Quand on recrute les joueurs, outre au profil technique, il faudrait tenir compte aussi de la force mental, pas tous réussissent à s’exprime dans un environnement chargé de pression comme celui autour de l’AS Roma. Je ne veux pas entrer dans les choix de Fonseca en ce moment, l’entraîneur voit l’équipe tous les jours et c’est normal qu’il porte son idée de football en avant, cependant beaucoup d’individualités ont vu leur rendement baisser : surtout les ailiers. J’essayerais de changer de système de jeu. Je suis convaincu qu’à Bergame la Roma fera un grand match ».

Angelo Di Livio (TeleRadioStereo): « J’entends parler de peur, cela me fait sourire. Mais de quel peur on parle ? La Roma est déficitaire dans tous les domaines en ce moment : sur le plan tactique, technique et aussi physique, l’équipe court mal. Au niveau défensif, l’équipe coule, avec un calage de Mancini et des erreurs de Smalling. Toute l’équipe a du mal à soutenir une phase défensive acceptable, on peut prendre des buts de toutes les manières. Fonseca doit trouver rapidement des solutions mais je crains qu’il ait peu d’alternatives sur le banc ».

Ciccio Graziani (CentroSuonoSport): « La situation est très délicate, si la Roma devait perdre à Bergame, cela rendrait la 4ème place quasi impossible. Sincèrement j’ai du mal à comprendre ce qu’il se passe à la Roma : je vois une phase défensive approximative, incapable de réagir à la minime difficulté, peu de finition offensive. Un entraîneur, quand il voit l’équipe en difficulté, doit intervenir : dans cette phase la Roma doit jouer avec un défenseur en plus et avec un aspect plus compact si elle veut retrouver des certitudes ».

Roberto Pruzzo (Radio Radio): « Le match contre la Lazio devait être un point pour repartir. Désormais arrive l’Atalanta et il s’agit du pire adversaire en ce moment. Le match contre Bologne doit être bien analysé, parfois il faut trouver des solutions. Fonseca doit prendre des décisions, peut-être de changer de système pour donner plus de confiance. Il faut faire des choix pour reprendre le chemin, même si ça n’est pas facile. La Roma est en crise, les chiffres sont sous les yeux de tous : le derby avait créer une illusion. Contre l’Atalanta cela sera un match très difficile, surtout sur le plan physique ».