Site AS ROMA

3 points, du jeu, mais des vendanges

Suite à la victoire face à Novara 2-0, l’heure était à la confirmation face à une faible équipe de Lecce. Ce fût chose faite avec une victoire 2-1, où le fond de jeu a été de grande qualité, mais avec une finition à vraiment améliorer.

omme à son habitude l’AS Roma débute le match avec une forte possession de balle. A noter que comme face à Novara c’est Gago qui prend le poste de numéro 6 devant la défense, faisant monter De Rossi un cran plus haut. La surprise côté gauche également avec la titularisation de Taddei. Lecce annonce direct la couleur et défend à 10 devant sa surface. Pjanic se montre très présent dans les espaces pour tenter d’apporter les décalages. La première occasion arrivera sur une longue balle en avant, que Bojan ne peut récupérer, et que Julio Sergio repousse tranquillement. La seconde action attérira une nouvelle fois vers les pieds du petit espagnol, sur un beau centre du gauche de Taddei, mais il lui manqua quelques cm. Cependant les efforts vont finir par payer, à la 24ème minute. Suite à une action de plus d’une minute de possession, De Rossi joue bien le une-deux avec Taddei, le latéral brésilien centre pile entre le gardien et la défense, permettant à Pjanic de la pousser au fond. 1-0. Suite à ce but les giallorossi vont continuer à attaquer, et ont été proche à deux reprises de doubler le score. D’abord Osvaldo, très bien lancé par Bojan, tente de lobé Julio Sergio mais sans réussite. Ensuite c’est Lamela qui déborde à gauche, jusque là très discret, et élimine son vis à vis pour offrir un caviar à Bojan. Ce dernier loupe l’immanquable dans le but vide. Derrière la baraque aura tenu avec un très gros Heinze, et un Stekelenburg qui aura vécu une mi-temps plutôt tranquille.

Luis Enrique repart avec les même en seconde période. Et comme lors de la première l’AS Roma surdomine la rencontre. Le milieu de terrain De Rossi-Gago-Pjanic se montre souverain et très costaud. A signaler également sur le côté gauche, un Taddei toujours très actif et se montrant régulièrement dans les bons coups. Le second but arrivera assez rapidement sur une frappe lointaine de Gago, qui trompe le gardien après le rebond. On se dit alors que tout va se dérouler. Suite à se second but, Taddei trouve Lamela, qui d’un touché de la semelle élimine son adversaire et enchaine la frappe, qui rase le poteau. Bojan aura lui aussi encore deux grosses occasions. D’abord un extérieur du gauche trop haut. Puis, suite à un décalage vers Taddei, le ballon lui revient, mais sa frappe part au dessus. Certes très volontaire, le petit espagnol aura tout vendengé devant le but. Et alors que l’on se croyait serein, Lecce va revenir dans le match grâce à Bertolacci, prêté par la Roma, qui d’une balle piqué trompe Stekelenburg. Pour autant la louve repart vers le troisième but, et maitrise globalement le match. C’est alors que Osvaldo, très discret se décide à se montrer. Gago le voit au second poteau et le trouve d’un beau lob. L’italo-argentin tente le ciseau acrobatique. Sa lourde frappe trouve la lucarne, et se transforme en le but de l’année. Oui mais voila, l’arbitre de touche invente un hors-jeu inexistant pour refuser ce vrai bijou. Osvaldo aura encore l’occasion d’augmenter son compteur but, mais un défenseur reviendra sur la ligne. Malgré une petite frayeur défensive, le score en restera là. Si la finition a beaucoup pêché, le jeu a lui été au rendez-vous, avec un milieu de grande qualité, et un Lamela qui s’est révélé en seconde période.

Place maintenant à un déplacement périlleux sur le terrain de l’Udinese vendredi prochain. Un match qui pourrait permettre de recoller totalement au peloton de tête, et revenir à un petit point des friuli.