Site AS ROMA

2012 commence sur de bonnes bases

Les hommes de Luis Enrique début donc cette année 2012 par une victoire, 2-0 face au Chievo. 3 points qui permettent de relancer la machine, et de lancer une série de 3 victoires de suite. Un doublé qui débloque le compteur de Totti et qui le met à 209 buts en Série A.

C’est donc avec une équipe quasi identique à celle qui avait battu Bologne, que Luis Enrique aligne face au Chievo (Angel et Bojan, pour Rosi et Osvaldo). Comme souvent les giallorossi prennent l’emprise du ballon et dicte le rythme du jeu. Totti joue assez bas dans le jeu, en soutien de Lamela et Bojan, et vient souvent combiner avec ces milieux. On assiste notamment à un Pjanic très en jambes qui combine bien. C’est d’ailleurs de ces pieds que vont arriver la première grosse occasion. Sur un corner (obtenu grâce à un très beau mouvement de Lamela) joué à deux avec Totti, le petit bosniaque récupère le ballon excentré sur la gauche et enroule une frappe, que Sorrentino dégage en corner. Après un premier quart d’heure de grosse intensité, le rythme va alors un peu baisser. Le Chievo sortira alors par intermittence, mettant cependant très peu en danger Stekelenburg. Le gardien hollandais ne devra s’employer qu’à deux reprises lors de cette première mi-temps, notamment sur une belle parade lors d’un corner des gialloblu. Le débloquage du score va arriver  suite à une action individuelle de Lamela, l’homme le plus percutant côté romanista, qui se bat côté gauche, élimine son défenseur et entre dans la surface au coude à coude. Le jeune argentin s’effondre, et l’arbitre siffle le penalty semble-t-il justifié. C’est Francesco Totti qui s’élance pour marquer son premier but de la saison, et bien démarrer 2012. Le gardien adverse mise le tir dans l’axe et ne bouge pas, mais Il Capitano nettoie la toile d’araignée de sa lucarne gauche. Le score en restera donc là lors de cette première mi-temps, globalement bien maitrisé, même si elle fût disputé avec un rythme alternatif.

Les hommes de Luis Enrique reviennent pour la seconde mi-temps avec les mêmes intentions, et dans l’optique de tuer le match au plus vite. Petit à petit le jeu va tomber dans un faux rythme, profitant alors au Chievo. Malgré cela les giallorossi auraient pu obtenir deux penalties, deux fois suite à une faute sur Bojan, très en jambes mais peu heureux. Il faudra cependant que Stekelenburg se montre sur quelques tirs adverses, cependant la charnière Heinze et Juan veillent de grande manière. Il faudra notamment également un sauvetage d’Angel sur Moscardelli pour éviter le pire. A part quelques frayeurs, la Louve gère plutôt bien sa rencontre, et joue le contre en fin de match. C’est notamment comme cela que Bojan obtiendra le second penalty du match, mérité. Le petit espagnol déborde côté droit, élimine son adversaire et, sur son centre, le défenseur touche le ballon de la main. Totti ne se fera pas prier pour inscrire un doublé, et son 209ème but en Série A. La fin de match permettra aux deux idoles, Totti et De Rossi, d’obtenir la standing-ovation du public, pendant que Greco et Caprari (en partance pour Pescara) font leur entrée. La dernière occasion arrivera d’un mouvement bien combiné entre Bojan et Gago, dont ce dernier voit sa frappe froler le montant.

Une victoire plutôt logique et qui permet de débuter cette année 2012 sur de bonnes bases. Une troisième victoire de suite qui permet de rester au contact des équipes de tête, et d’espérer lors des prochaines journées. Notamment avec un périlleux déplacement à Catane samedi prochain…